Bernard Grancher

Bernard Grancher

Pleurs Magnétiques

(Da ! Heard It Records)

J’ai une petite faiblesse depuis quelques années, pour le travail de Bernard Grancher et son univers dada-post-punk aux expérimentations radicalistes et à la sauvagerie sophistiquée.

Avec Pleurs Magnétiques, il continue de nous enchainer à des structures construites à coups de larmoiements électroniques, de noise mouvante et de phrasés équilibristes. L’esprit de The Residents n’est jamais très loin, de par son approche singulière et son jusqu’au boutisme habité de poésie torsadée, de guitares malades et d’effluves industrielles surgies d’un espace enrobé de convulsions en décrépitude.

Bernard Grancher est un artisan qui met toute sa personnalité à l’intérieur de sa création, nourrie de vague à l’âme et de noirceur grinçante, de surréalisme existentialiste et de beauté corrosive. Pleurs Magnétiques est une succession de litanies dangereuses posées au bord d’un gouffre sans fond aux échos romantiques. C’est sombre, aride et d’un magnétisme hypnotique. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site : gbbgarkestra.bandcamp.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.