KKOT

KKOT

Inyan

(AIKA Recordings)

Marco Ricci alias KKOT puise dans les bruissements de la noise, des impacts d’énergie volant au dessus de zones industrielles en friche.

Inyan interpelle à coups de souffles brisés et de vagues inquiétantes aux mouvements imprévisibles et aux cassures glissantes.

On ne peut s’empêcher de penser aux déluges sonores de Pan Sonic, avec ses grésillements abrasifs et ses dérapages granuleux oxydés jusqu’à l’os.

KKOT sonde l’insondable, débris de verre et de métal, poussière de fer et fragments de gravats carbonisés, ode à un Bernard Parmegiani traversant des espaces délabrés par la mort de l’âme et la chute de l’homme.

Inyan est une oeuvre sombre aux motifs en relief, virée nocturne dans les bas-fonds de caves spectrales aux ombres effacées et aux traces indélébiles. Superbe.

Roland Torres

Sites: aikarecordings.bandcamp.com/album/inyan / www.thisiskkot.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.