Mesías Maiguashca

Mesías Maiguashca

Música para cinta magnética (+) instrumentos (1967-1989)

(Buh Records)

Figure de l’avant-garde et collaborateur de Karlheinz Stockhausen dans les années 70, l’équatorien Mesías Maiguashca a développé une palette musicale très large, mêlant musiques traditionnelles, électroacoustique, électronique.

Música para cinta magnética (+) instrumentos (1967-1989) est une parfaite intoduction à son travail, regroupant cinq titres composés entre 1967 et 1989 et révélant la multiplicité de son travail.

Avec des titres comme Ayayayayay et El mundo que vivimos, il nous entraine sur des terres chargées de field recordings, collages sonores ouvrant les portes à des narrations chargées de poésie et de mondes souterrains.

Sur Intensidad y Altura ou The Wings of Perception, ses talents de compositeur sont mis en avant, la première oeuvre étant interprétée par un mélange de percussions et de bandes, la deuxième voyant un quatuor à cordes se glisser à travers des éléments électro-acoustiques.

Sur Nemos Orgel l’électronique se fait plus présente, sculptée dans des textures expérimentales, clôturant en beauté ce voyage initiatique dans l’oeuvre d’un artiste aux talents de compositeur pluriels ouvert sur le monde. Superbe.

Roland Torres

Site: buhrecords.bandcamp.com/album/m-sica-para-cinta-magn-tica-instrumentos-1967-1989

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.