Richard Skelton

Richard Skelton

These Charms May Be Sung Over a Wound

(Phantom Limb)

Délaissant les cordes de ses précédents travaux, Richard Skelton embrasse une électronique froide et presque décharnée, qui aime naviguer entre les couches d’air, venant se blottir dans les recoins d’une intimité écorchée.

These Charms May Be Sung Over a Wound continue d’explorer les profondeurs de la musique drone, accumulant les nappes tout en croisant les textures subtilement noise ou simplement tourbillonnantes, survolant des surfaces désertiques recouvertes de larmes sombres et d’émotions enfouies.

Chez Richard Skelton tout est chirurgical et posé sur le fil d’une lame tranchante, pouvant basculer à n’importe quel moment d’un coté comme de l’autre, dans l’obscurité ou la lumière, faisant vaciller les clairs-obscurs sur des plaques de verre baignant dans une brume dense et tenace, atmosphères délétères à la présence ancrée. Magique.

Roland Torres

Site: www.richardskelton.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.