Thomas Brinkmann

Thomas Brinkmann

Raupenbahn

(Editions Mego)

Avec Raupenbahn, Thomas Brinkmann continue de nous questionner sur la musique et la création. Ce nouvel opus ne déroge pas à la règle, conçu autour d’enregistrements tirés de divers métiers à tisser, conçus lors des débuts de l’ère industrielle.

Avec leurs sonorités et leur tempos particuliers, chaque machine est l’occasion de se plonger dans des atmosphères industrielles sans retouche, qui ne sont pas sans évoquer des boucles surgies d’une autre époque, prêtes à nous faire danser aujourd’hui.

Il est intéressant de voir comment les temps ont changé en termes d’approche musicale, les métiers à tisser se transformant en miroirs déformants d’un certaine musique électro-acoustique, héritière directe de cette ère industrielle devenue aujourd’hui matière à créer et à effacer les frontières entre labeur et divertissement, pénibilité ouvrière et satisfaction auditive. Thomas Brinkmann réunit efficacement les antinomies conceptuelles, pour offrir un voyage perturbant dans les profondeurs de la perception et de l’intellect. Brillant.

Roland Torres

Site: thomasbrinkmann.bandcamp.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.