The Necks

The Necks

Body

(Fish of Milk / ReR Megacorp)

Chez les australiens de The Necks, l’improvisation est le carburant essentiel de leur création, capables constamment de surprendre l’auditeur et de de l’emmener vers des pistes aux dérapages contrôlés.

Avec Body, le trio nous entraine une nouvelle fois sur des terres qu’il connait parfaitement, délaissant l’improvisation pour quelque chose de pensé de bout en bout, de par les transitions qui s’opèrent tout du long du seul titre qui compose l’album, alternant ambiances spectrales teintées de jazz, krautrock cru ou ambient lunaire.

Les quatre parties qui forment Body peuvent paraitre de prime abord dénuées de subtilité, mais c’est à ne pas gratter en profondeur cette nouvelle oeuvre des australiens, qui se sont amusés à ajouter des couches en arrière plan qui font fourmiller et crépiter chaque titre, conférant à l’ensemble une énergie souterraine que l’on perçoit sans pour autant en deviner sa source, apportant nuances et richesse sonore.

Avec Body, The Necks explore les terres du drone tout en extrapolant la rigidité des loops vers quelque chose d’habité et de mobile, où arrangements cachés et musicalité hantée forment un tout aux couches vivantes à chaque fois renouvelées. Superbe.

Roland Torres

Site : thenecksau.bandcamp.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.