Basic House

Basic House

I Could Tell You But Then You Would Have To Be Destroyed By Me

(Opal Tapes)

Fondateur de l’excellent et très pointu label Opal Tapes, Stephen Bishop est aussi et avant tout un artiste soucieux de repousser les murs de l’expérimental, à l’image de son nouvel album I Could Tell You But Then You Would Have To Be Destroyed By Me sous son pseudo Basic House.

En cinq titres, tous plus viscéraux les uns que les autres, il accumule les matières et les samples, créant un magma marécageux formant un tout, pris dans les tourments de temps modernes, où urbanité et nature viciée dessinent les contours d’une faille béante happant tout sur son passage.

Inquiétant et tendu, I Could Tell You But Then You Would Have To Be Destroyed By Me bâtit des atmosphères orageuses, chapeautées de nuages noirs à l’électricité grondante. Basic House opère un grand retour avec ce nouvel EP aux allures de plongées imparable vers des profondeurs industrielles hantées, aux murs suintants et dégoulinants, desquels s’échappe une matière visqueuse à l’étrangeté happante sur lesquels plane une paranoïa persistante. Vital.

Roland Torres

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s