Babyfather

Babyfather

BBF Hosted By DJ Escrow

(Hyperdub)

Difficile de suivre les intentions de Dean Blunt, toujours là où on ne l’attend pas, prenant constamment des chemins abruptes, histoire de nous laisser sur le bord de sa route, parsemée d’embuches et de pièges à rebours. Avec ce nouveau projet, dont on avait découvert les prémices avec sa mixtape sortie en début d’année, Platinum Tears, l’artiste britannique s’associe en partie, avec le très arty Arca, pour nous plonger dans un monde emprunt de foutage de gueule et de beauté radieuse, de n’importe quoi et de grâce envoutante, de dancefloor trip hop aux basses dub et de titres expérimentaux, le plus souvent foireux. Pourtant, malgré ses faiblesses et ses moments d’hostilité, BBF Hosted By DJ Escrow agit sur les neurones avec une perversité malsaine, qui fait que l’on y revient pour chercher à en extraire une ligne directrice, dont le filigrane serait, un résumé d’une partie de la musique émergente de ces dernières années, survolée par le flow grave d’un Dean Blunt qui n’est pas sans évoquer Roots Manuva ou Tricky. Dean Blunt intrigue une nouvelle fois, désamorce toute tentative de haine viscérale, de par sa capacité à offrir au milieu de cette auberge espagnole, des moments de pure émotion, où corps et intellect se combattent dans un duel fratricide à mort, histoire de voir celui qui restera debout. Entre enthousiasme et scepticisme prononcé.

Roland Torres

Babyfather

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s