Ash Koosha

Ash Koosha

I Aka I

(Ninja Tune)

Découvert dans le film Les Chats Persans, l’iranien Ashkan Kooshanejad aka Ash Koosha, exilé aujourd’hui à Londres, suite à quelques démêlées avec la justice et fuyant la répression de son pays en tant que musicien, revient sur le toujours défricheur label Ninja Tune, avec un nouvel opus I Aka I, s’inscrivant résolument dans l’air du temps, avec ses rythmiques fracassées, ses sub bass enveloppantes et ses mélodies futuristes, puisant leurs racines en Orient comme en Occident. A ranger aux cotés d’artistes tels que Arca, Lotic, Leila voir parfois de Nitin Sawhney, Ash Koosha (ré)invente une certaine forme de musiques du monde, à l’avant-gardisme électronique et aux pulsations organique, où chair et sang, électrodes et machines, se frottent et se désassemblent pour former un tout aux accents plein de suspense. De formation classique, l’artiste puise dans ses propres enregistrements, qu’il déconstruit à l’envie, pour en extraire et bâtir de nouvelles structures aux relents expérimentaux, tout en conservant une certaine forme de spontanéité mélodique, rendant son oeuvre accessible au plus grand nombre. Se voulant une oeuvre foncièrement axée sur la réalité virtuelle, I Aka I est avant tout un album de musique, qui de manière intrinsèque se suffit à lui même, sans le besoin de s’équiper de lunettes Oculus Rift pour en apprécier les qualités. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site : soundcloud.com/ashkoosha

ashkoosha

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s