Orson Hentschel

Orson Hentschel

Feed The Tape

(Denovali)

A l’écoute du premier album de l’allemand Orson Henschel, on est frappé par la maturité de Feed The Tape, mélange de minimalisme classique et d’électronique expérimentale, d’énergie urbaine et de moments de sérénité onirique, disséminant de-ci de-là des références à travers ses loops en formes de leitmotivs. Accompagné du batteur Lukas Baumkart, Orson Hentschel compose des tracks aux boucles enivrantes, capables d’entrainer l’auditeur dans une transe contemporaine proche du chamanisme ou de la philosophie des Soufis tourneurs. Electrique d’un bout à l’autre, Feed The Tape conjugue brutalité du quotidien et répétitions journalières, mouvements inscrits dans le corps et échappatoires obligatoires pour tenter de fuir une réalité inscrite dans nos gênes sur la durée et dans le temps, exutoire haut en vitalité, armé pour combattre les débordements d’énergie incontrôlable et de rage intérieure. Mélangeant les courants avec une boulimie dévorante, Orson Hentschel marche sur ses propres pas, peignant à coups de machines et de samples, de rythmiques explosives et de mélodies mutantes, un futur empreint d’incertitudes et débordant de mille surprises. Flamboyant.

Roland Torres

Site : soundcloud.com/orson-hentschel

OrsonHentschel_FeedTheTape

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s