LLS & Kordian Trudny

LLS & Kordian Trudny

LKLTS

(Plexus Of Infinity)

C’est de Pologne, que nous arrive une oeuvre singulière, à l’instabilité étrangement envoutante, fruit de la collaboration entre les artistes Adam Mańkowski (Limited Liability Sounds) et Maciej Domagalski (Kordian Trudny), portant le titre en forme d’anagramme LKLTS. Flottant sur des eaux troubles aux croisements de l’expérimental et de l’ambient, LKLTS joue constamment à prendre nos sens en otages, nous entrainant sur des pistes quasi familières pour nous laisser en plan sur les bas cotés de ruelles sombres, abritant une horde en suspension de dangers invisibles. Mélange de bruitages hybrides et d’électro-acoustique spectrale, de sonorités surgies d’une oeuvre de science-fiction K. Dickienne et de séances de méditations enfantées par un chaman aux poussées de folie récurrente, les 10 tracks qui composent LKLTS donnent le tournis de par leur maitrise scientifique et la faculté à nous perdre dans des couloirs psychiatriques, lâchant en plein milieu du titre BRNW un kick dancefloor qui nous ramène à la réalité. Inventant un langage commun à des lustres de l’entendement humain, LLS & Kordian Trudny nous abreuvent de sensations nouvelles et de perceptions imperceptibles que ne renieraient pas des artistes tels que Tim Hecker ou Lawrence English, effleurant avec une sensibilité mobile, la rudesse de notre monde civilisé. Excellent. Splendide révélation.

Roland Torres

Sites : soundcloud.com/llsnoise / soundcloud.com/kordian-trudny

LLS & Kordian Trudny - LKLTS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s