OOIOO

OOIOO

Gamel

(Thrill Jockey)

Sur la planète musicale avant-gardiste qui laisse de persistantes traces dans les profondeurs auditives, la formation japonaise OOIOO emmenée par Yoshimi P-We (batteuse des Boredoms) est en passe de livrer avec Gamel, un des albums les plus marquants et intrigants de cette année 2014. Le quatuor féminin innove une fois encore, en introduisant le gamelan, instrument javanais qui aura marqué plus d’un compositeur et dont la complexité rythmique et mélodique n’est pas des plus aisées à maitriser. Pourtant c’est le parti réussi de OOIOO qui reprend certains de ses anciens tracks pour les réinterpréter de manière totalement tournoyante et allumée avec l’adjonction de gamelans, enrobés de ses éternelles batteries au groove spatial, de cris aux confluences du mysticisme punk et du chamanisme perché, et de guitares triturées. Gamel ne ressemble à rien de connu, mélange de folie compositrice libertaire et de luxuriance anarchiste contagieuse, où les constructions dadaïstes prennent un malin plaisir à faire tourner la tête et décoller vers des cimes rarement atteintes. Un opus magistral de post free noise punk aux allures d’objet musical non identifié. Vital.

Roland Torres

Site : ooioo.jp

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s