Youth Lagoon

Youth Lagoon

Wondrous Bughouse

(Fat Possum / Pias)

youth lagoon

Derrière Youth Lagoon, se cache le jeune américain Trevor Powers, qui du haut de ses 24 ans signe un deuxième album aux mélodies labyrinthiques, où psychédélisme et onirisme planent au dessus de paysages colorés, posés sur des nuages de synthés à l’équilibre ténu, convoquant les fantôme de Brian Wilson et de Syd Barrett. Faisant suite à son merveilleux, The Year Of Hibernation paru en 2011, Wondrous Bughouse nous entraine toujours un peu plus loin dans les tréfonds d’un artiste en proie aux peurs de son age. Moins mélancolique et nettement plus lumineux que son prédécesseur, les 10 tracks qui composent Wondrous Bughouse font preuve d’un sens des arrangements stupéfiant, entremêlant les instruments acoustiques et les touches électroniques avec habileté, donnant vie à de multiples émotions au sein d’un même titre, déroulant ses chansons sur des montagnes russes aux pentes dangereusement addictives. Pourtant sous des abords pop, la musique de Youth Lagoon se veut complexe et demande un certain nombre d’écoutes pour en apprécier sa juste valeur, où le sombre cotoie la lumière, où la mort se nourrit de la vie, où l’émotion bouleverse nos sens à coups d’ambiances à fleur de peau et de vocaux déchirés jusqu’aux profondeurs de l’âme, à l’image du bouleversant Dropla. Vital.

Roland Torres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.