Wave Machines

Wave Machines

Pollen

(Tôt ou Tard)

cover_[bitmuzic.com]

Wave Machines avait affolé les compteurs en 2009, avec la sortie de leur premier album, If You’re Really There, bourré à craquer d’hymnes electro pop. Avec leur nouvel opus, Pollen, la formation de Liverpool tourne le dos aux hits fédérateurs, pour offrir un concentré de permissivité musicale trépidante, convoquant la finesse dansante de Hot Chip, le groove félin de Prince, l’electro subtile de The Notwist, les envolées expérimentales de Beta BandWave Machines offre un grand disque. 10 titres de mélancolie contemporaine, où les larmes s’habillent de beats pour cacher leur timidité renversante, à l’image du fantastique Pollen, qui donne son nom à l’album. Assurée par Lexxx (Goldfrapp, Björk, Arcade Fire), la co-production minimale et sophistiquée de Pollen, nous prend par les mains pour nous entrainer de l’autre coté du miroir, là où Wave Machines évolue, avec une sincérité désarmante. La pop se voit habillée pour l’année avec ce merveilleux album , qui voit le quatuor s’ériger en bâtisseur d’univers singuliers, à la brillance tamisée universelle. Une grosse claque. Vital.

Roland Torres

Site : www.wavemachines.co.uk

Une réflexion sur “Wave Machines

  1. Pingback: Sound Selekta 13 | silenceandsound

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.