Opossom

Opossom

Electric Hawaii

(Fire / Differ-ant)

C’est de Nouvelle Zélande que nous arrive un des albums les plus ensoleillés de l’année, pour traverser le long hiver qui semble s’amorcer. Son titre, Electric Hawaii, son auteur : Opossum alias Kody Nielson, expert en mélodies psychédélico pop tourneboulantes. A ranger entre les Flaming Lips et les Beach Boys, Opossom est le digne rejeton des années 60, où les textures de guitares s’envolent au bras de rythmes jamais à court de souffle. Surf music au groove éléphantesque, Electric Hawaii se la joue lumineux, avec ses envolées de choeurs enchanteresses sur des vagues de choeurs dévastateurs. Léger dans son ensemble, Opossom sait radicaliser sa musique, comme sur Cola Elixir, aux sonorités rentre dedans et tonitruantes. Album intemporel semblant surgir d’un ailleurs lointain, Electric Hawaii est probablement un des sommets du genre psychédélique aux cotés des australiens Tame Impala. Brian Wilson s’est trouvé un digne successeur en la personne d’Opossom. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Sites : opossom.bandcamp.com

opossommusic.com

Vidéos :

Une réflexion sur “Opossom

  1. Pingback: Sound Selekta 5 | silenceandsound

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.