Thomas Köner

Thomas Köner

Daikan

(Mille Plateaux)

Composé il y a vingt ans, Daikan de Thomas Köner, reste encore aujourd’hui comme un des albums de dark ambient les plus étourdissants du genre.

Daikan qui signifie « la partie la plus froide de l’année » en japonais, restitue à merveille les brûlures du gel et le bruit de la glace, recouverts de souffles glacés traversant la chair humaine de part en part.

Les nappes grondent sur des tapis de matière emprisonnés dans un blizzard à la lenteur enveloppante, recouvrant de sa masse menaçante, une géographie hostile à la beauté magnétique.

Cette magistrale réédition est accompagnée du titre Banlieue du Vide, qui n’a jamais vu le jour avant, étant uniquement audible dans quelques musées. Le froid est toujours présent dans ce titre à l’incandescence presque noise, où les grésillements se transforment en cendres pour nous hanter juqu’à la fin des temps. Vital.

Roland Torres

Site: forceincmilleplateaux.bandcamp.com/album/daikan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.