Broken English Club

Broken English Club

The Artificial Animal

(Death & Leisure)

Après avoir réalisé la trilogie White Rats sur L.I.E.S., Oliver Ho aka Broken English Club revient sur son propre label Death & Leisure, avec The Artificial Animal, voyage dans les profondeurs d’un monde urbain enrobé d’un voile d’effluves toxiques.

Les ambiances à la froideur industrielle, forment un ensemble compact aux sonorités taillées dans des blocs de glace à la dureté métallique, le tout recouvert de nappes aériennes.

Broken English Club fait évoluer son univers vers un minimalisme concis, où les contrastes s’associent avec intelligence, puissance et légèreté cohabitant sur le quasi ensemble des titres.

Les phases plus noise viennent donner du relief à la narration de l’album, alternant les tempos et les atmosphères, reflet d’un quotidien en mouvement, où passé, présent et futur se diluent au contact les uns des autres pour former un ensemble compact à la noirceur enveloppante. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site: deathandleisure.bandcamp.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.