Eating The Internet

Eating The Internet

For Parts or Not Working

(Opal Tapes)

Le label Opal Tapes n’en finit plus de nourrir nos tympans de projets plus excitants les uns que les autres, projetant les musiques expérimentales dans un monde aux frontières exponentielles.

Eating The Internet propose une expérience auditive via le dadaïste For Parts or Not Working, tentative de destabilisation équilibriste sur les hauteurs de grillages noise nourris de décharges électriques.

L’absurde et l’humour se côtoient et se superposent pour exploser en vol sur des amoncellements de triturations engluées dans le rouge.

Le bruit blanc fond sous les manipulations de Theo Gowans et Thomas Tyler, formant une entité monstrueuse, à la peau industrielle hérissée fissures et de craquèlements, de bourdonnements et de déviances sonores, arrachant avec vigueur la crasse déposée en vernis sur l’acharnement abscons et rigoriste des musiques sérieuses. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.