ASERET

ASERET

Consciousness of Undefined

(Midira Records)

Dès les premières mesures du titre d’ouverture Consciousness of Undefined, on est transporté dans une dimension tournoyante, où les nappes de synthé nous entrainent dans un cosmos bienfaisant traversé d’ondes rasantes.

ASERET alias Andrea Loriga échafaude des climats baignant dans un plasma recouvrant, laissant échapper des volutes de douce chaleur au pouvoir enivrant.

Les drones prennent le temps de construire des architectures sensorielles aux racines profondément ancrées dans une intériorité réconfortante, rappel des prémices de notre conception, avant de commencer à dépérir et de se diriger vers une fin inéluctable.

Il y a une forte notion de chemin de vie dans Consciousness of Undefined, oeuvre crépusculaire à la densité minimale dont l’intensité subtile se mue au fil des minutes en puissance vitale. Un album à la beauté ensorcelante.

Roland Torres

2 réflexions sur “ASERET

  1. Bonsoir, juste pour vous dire qu’en cherchant des chroniques de musique que j’aime (ambient, drone) et après avoir écumé pas mal de sites, j’ai fini par tomber sur le votre. Dans le mille. Je découvre des pépites que me ravissent les oreilles. Bravo pour cette sélection et bonne continuation. Nicolas B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.