Evitceles

Evitceles

Black Leaf

(Opal Tapes)

L’album Black Leaf d’Etien Slavchev aka Evitceles tournoie avec lenteur dans un espace aux vibrations souterraines, à travers lesquelles se meuvent des entités aux cuirasses métalliques gorgées d’opium.

Les contorsions du son font frissonner les plaques tectoniques sur des aplats d’ambient industrielle. Le producteur bulgare dessine des paysages dévorés de l’intérieur par des machines luttant contre la corrosion.

Les rythmiques prennent le dessus pour escalader des cimes blessées par les chutes de météorites, se dressant de toute leur élégance sombre avant de chuter dans des failles dans fond.

Les forces s’étirent et s’affrontent, canalisant les énergies vers des cours de noise filant entre les coups de lames taillées dans un fer chauffé à blanc. Black Leaf se démarque par ses caractéristiques tracées dans une cuir tanné par des radiations à la froideur envoutante. Surprenant.

Roland Torres

Site: evitceles.bandcamp.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.