Biosphere

Biosphere

Angel’s Flight

(AD 93)

Geir Jenssen aka Biosphere s’approprie le Quatuor à Cordes N°14 de Beethoven, pour le faire vibrer et disparaitre sous des effets nébuleux, ralentissant le temps et contractant l’espace en lignes oppressantes tout droit tombées du ciel.

Angel’s Flight est le mariage de la musique classique et de son versant contemporain, bain de décharges échoïdales aux contorsions bouclées, drones clivants survolant des espaces nuageux aux secousses souterraines.

La mélancolie pose sa tristesse sur l’épaule du passé, rivant ses yeux dans des bains de pureté souillée par le manque de grandeur Humaine. La désolation habille de ses ruines, l’âme romantique du déclin et de la passion pour la nature.

Biosphere provoque la perdition d’un monde pour en élever un autre, plus large et plus serein, plus égal et moins brutal, faisant communier le païen et le sacré, effaçant les traces sanglantes maculant une glace craquelée, au dessus de laquelle les anges pourront enfin voler. Grandiose.

Roland Torres

Site: biosphere.bandcamp.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.