Sockethead

Sockethead

Harj-o-Marj

(YOUTH)

Richard Harris aka Sockethead risque de vous retourner la tête avec son Harj-o-Marj, scud dans les gencives des musiques électroniques en tout genre, avalées, digérées, recrachées, distordues, compressées, déformées…

Ici les styles ne cherchent pas à vous inviter à quoi que ce soit, ils sont éviscérés et collés aux muscles de l’imagination, formant des arcs de voute aux courbures rugueuses, volutes aux allures de déchirure dans la soul, à l’image du sublimement déviant Devotion, piaillements énergétiques dans la folie de l’isolement.

Les machines se contorsionnent sous les pulsions de secousses prises les doigts dans le courant. Sockethead amplifie le désespoir du monde, le magnifie à outrance dans un minimalisme épuré, tout en faisant danser nos ombres sur les carcasses fumantes d’une dernière fête, enveloppée par les nappes denses de fumeurs de Marijuana.

Harj-o-Marj est le disque d’un autre monde, échappé d’un espace-temps insaisissable, trou noir happant nos forces vers une sortie stupéfiante aux vibrations abstraites. Vital.

Roland Torres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.