Varsovia

Varsovia

Diseñar y Destruir

(Buh Records)

Deux albums et puis s’en va. Diseñar y Destruir est à écouter comme l’album d’adieu du groupe péruvien Varsovia, composé par Dante Gonzales, Fernando Pinzás et Carla Vallenas.

Pris dans les expérimentations électroniques et la cold wave, l’EBM et la dark wave, Varsovia propose un opus engagé politiquement, froid comme la mort et groove comme une forêt en crémation.

C’est le genre d’album qui n’est pas sans rappeler certains groupes nés avec la Movida, comme Aviador Dro, un mélange de eighties synthétique au minimalisme acéré, des textes espagnoles aux allures de déclarations poé/litique déclamés plus que chantés, le tout enrobé de synthés tranchants et de rythmiques martiales. Un album à prendre « à la manière de… », qui n’invente rien, mais réalisé avec suffisamment d’intelligence pour que l’on s’arrête dessus. A découvrir.

Roland Torres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.