Pinkcourtesyphone

Pinkcourtesyphone

Leaving Everything To Be Desired

(Room40)

Transportant l’auditeur dans des dimensions intérieures chargées de douce mélancolie et de lumières tamisées, Richard Chartier aka Pinkcourtesyphone étale les textures de sa palette pour recouvrir notre psyché d’hallucinations rampantes.

Leaving Everything To Be Desired s’offre à nous tout en se faisant désirer, cache sous ses strates des menaces ruisselant le long de nappes déambulant entre les échos lointains de rêves oubliés.

Pinkcourtesyphone atteint des sommets de quiétude, berce nos désirs à travers des souvenirs floutés par nos mémoires chancelantes. La magie est omniprésente, irriguant nos sens et entrainant nos palpitations cardiaques à se calmer.

Cette oeuvre atteint des sommets de perfection, de par sa façon de tailler le son et de créer des espaces communs parlant au plus grand nombre, liturgie universelle à la beauté divine, ode au libre arbitre et à l’abandon. Vital.

Roland Torres

Site: richardchartier.bandcamp.com

Une réflexion sur “Pinkcourtesyphone

  1. I am listening now….it is indeed a deep sonic dive into the memory stream of consciousness that belongs to us all who listen and « get into it », as Richard urges.
    I’m « in ».
    Help….can’t get out…lol
    Jp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.