Lucrecia Dalt

Lucrecia Dalt

No era sólida

(RVNG Intl.)

Le nouvel album de Lucrecia Dalt, No era sólida, arpente des chemins jonchés de fantômes et d’ombres, de double rampant et d’égo dissous dans une entité protéiforme aux contours flous.

L’artiste joue avec les mots, véritables instruments aux sens énigmatiques, jonglant avec les langues et les origines, brouillant les pistes à travers des expérimentations nourries de poésie et d’imagination.

No era sólida invente ses propres règles, se rapproche des territoires noueux de Laurie Anderson ou de Lyra Pramuk, catapulte les sens sur des écrans aux images déformées par des forces extérieures.

Lucrecia Dalt semble divisée en deux, tiraillée par le pouvoir de mener sa création à sa guise et entrainée de l’autre coté, par des forces occultes la poussant à fouiller continuellement dans les profondeurs de son inconscient. Un album aux déviances vertigineuses tout en retenue exemplaire. Magistral.

Roland Torres

Site: lucreciadalt.bandcamp.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.