Danny Clay

Danny Clay

Ocean Park 

(laaps)

Danny Clay n’est pas un inconnu pour ceux qui suivent les sorties de labels comme IIKKI ou feu Eilean Rec., fondés comme laaps, par Mathias Van Eecloo.

Avec Ocean Park, l’ambient se mue en beauté sinueuse, gorgée de cordes glissantes et de field recordings hantés, de naturalisme possédé et d’onirisme évanescent.

L’artiste américain dresse des paysages imposants de limpidité, habillés de légèreté poétique et de spiritualité mouvante, dansant sur les cendres de samples classiques et de cordes nuageuses, accrochés aux rayures de vinyles oubliés.

Ocean Park est une plongée dans un monde de poussière dorée, arrosant des terres baignées de lumière irisée. Les mouvements de chaque titre, imposent une lenteur ivre, chargée du poids de temps décharnés et d’effacement progressif, de souvenirs flous et d’images brouillées. Magique.

Roland Torres

Site: www.dclaymusic.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.