Saito

Saito

Downfall

(Mille Plateaux)

Avec Downfall, de Saito alias Lena Saito aka Galcid, le label Mille Plateaux revient aux fondamentaux de la musique électronique qui fait danser les corps tout en explosant les neurones, à coups de rythmiques frénétiques et de de glitches fiévreux.

Les musiques actuelles n’ont de cesse de recycler celles du passé, pas par manque d’imagination, mais par notre capacité limitée à inventer et imaginer des zones abstraites jusqu’ici encore jamais explorées. Alors lorsqu’on tombe sur Downfall, le premier opus de la japonaise Saito, on est plus qu’emballé par sa capacité à digérer et repousser des zones existantes, tout en les entrainant sur des terrains pentus, traversées de beauté industrielle, de body music hérissée d’acid et de breakbeats dépucelés à la drill.

Saito compose des ambiances contemporaines chargées de chaos et d’électronique en fusion, sur lesquelles peuvent planer des effluves de poésie aérienne à l’instabilité fragile. La puissance gravitationnelle de chaque élément, est accentuée par sa proximité avec l’énergie qui anime l’ensemble, conglomérat d’électricité et de dynamisme explosif. Vital.

Roland Torres

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.