Lawrence English

Lawrence English

Lassitude

(Room40)

Composé sur un orgue à tuyaux de la fin du XIXème siècle, le nouvel album de Lawrence English, Lassitude, est une nouvelle fois, de la part de l’artiste australien, une expérience spatiale, une oeuvre tout en modulations subtiles et en mouvements intérieurs.

Si le premier titre, Saccade, est un hommage à la compositrice avant-gardiste Eliane Radigue, apôtre du drone, il est aussi l’expression d’un souffle continu aux variations subtiles, micro altérations évoluant dans les profondeurs d’un calme apaisant, bousculé de vagues infimes et brumeuses.

Le deuxième titre, Lassitude, est dédié au compositeur Phill Niblock, longue vague aux textures aériennes, drone flottant aux émanations denses et vaporeuses, nuage voyageur aux oscillations retenues.

Lawrence English nous convie un parcours initiatique dans les méandres du minimalisme, plongée vertigineuse dans le son et ses mutations infinitésimales, itinéraires aux faux-semblants auréolés de clairs-obscurs chargés de spiritualité. Sublime.

Roland Torres

Site: lawrenceenglish.bandcamp.com

St. Petersburg, Russia, March 8, 2012.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.