Stazma

Stazma

Shapeshifter

(Concrete Collage)

Figure hexagonale de la scène breakcore, Julien Guillot alias de Stazma The Junglechrist ou Repeat Eater, fondateur du label Concrete Collage, nous gratifie d’un premier long format, Shapeshifter, sous le pseudo de Stazma.

Avec cet opus, il élargit son spectre de prédilection, surfant avec brio sur des océans IDM qui ne sont sans évoquer Autechre, catapultant les rythmiques en mode drill, tabassant des murs de béton pour faire la nique à Venetian Snares ou Squarepusher.

Mais Stazma sait aussi faire groover les machines à l’image du Two Of Cups et ses accélérations dragsters, capable de freiner en pleine course pour aller tutoyer les frontières du downtempo.

Shapeshifter est un album au psychédélisme baroque, gorgé de dérapages sur taches d’huile et de sauts dans l’inconnu, de pleins qui aiment venir remplir les vides, colmatant la monotonie à coups de sonorités torsadées et de nappes sombres, de trajectoires de traverse et de zéniths radio-actifs.

Les styles se juxtaposent et débordent de toutes parts, faisant crouler nos enceintes de plaisirs solitaires, caressent nos oreilles et griffent nos plexus, sucent nos cerveaux pour les faire danser sur des dancefloors en fusion. Jouissif.

Roland Torres

Sites: concretecollage.com/ stazma-the-junglechrist.bandcamp.com / stazmathejunglechrist.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.