Teruyuki Kurihara

Teruyuki Kurihara

Frozen Dust

(Mille Plateaux)

Le nouvel album de Teruyuki Kurihara ne pouvait on ne peut mieux tomber, avec son thème central inspiré par cette nature nourricière que l’on maltraite et qui finit par se rebeller.

Pris entre les soubresauts de la destruction et de la création, Frozen Dust allie IDM à la noirceur autéchrienne et instants de calme ambient, rythmiques désarticulées aux roulements poussiéreux et nappes aériennes permettant de prendre de la hauteur.

L’artiste japonais travaille sur les contrastes, bien qu’ils soient séparés par des frontières souvent inconciliables mais pas irréversibles, trouvant des aires d’entente avec des titres comme D – W ou 1krgec-A34+gt, sans pour autant opter pour des ambiances pleinement optimistes ou pessimistes, à l’image de l’air du temps. Passionnant.

Roland Torres

Site: www.teruyukikurihara.com

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.