Pharmakon

Pharmakon

Devour

(Sacred Bones)

Margaret Chardiet alias Pharmakon crache en musique la fragilité de nos vies, faites de chair et de sang, d’esprit et de sens. Devour son nouvel opus, pousse l’auditeur à prendre en considération l’équilibre précaire de notre monde, prêt à plonger vers l’irréversible.

Les machines en mode stridence, ne sont qu’un outil pour déverser sa rage, appuyées par des vociférations à la violence death metal. Chez Pharmakon la poésie est radicale et noise, expérimentale et arme de destruction, excessive jusque dans ses extrêmes.

Pour faire bouger les choses, il faut parfois taper sur ce tout ce qui bouge, quitte à laisser des mares de sang, marques indélébiles d’un passage à tabac auditif, destinées à effrayer l’auditeur et lui faire prendre conscience de la fragilité de nos existences et des émotions qui les traversent.

Devour est une oeuvre abrasive, un feu ardent à la propagation vénéneuse, brume acide aux vagues synthétiques hantées, lacérations profondes dans notre chair pour en extraire un dernier sursaut de rébellion. Pharmakon est une tortionnaire attentive, le bourreau de nos corps et de nos âmes, dernière vigile avant notre désintégration. Explosif.

Roland Torres

Site: pharmakon.bandcamp.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.