Yair Etziony

Yair Etziony

Ingress

(False Industries)

Que restera-t-il de notre civilisation, une fois qu’elle aura disparu de la surface de la terre ? Des bribes de bandes et d’enregistrements, des habitations recouvertes de végétation mutante, les ruines de notre intelligence ?

Avec Ingress, Yair Etziony, semble poser les bases d’un après, fait de désolation et de paysages dévastés, de débris recouverts d’une froideur glaciale, monde post-apocalyptique à l’atmosphère suintante aux zones climatiques bercées par des vents chargés de poussière et d’inhospitalité, où la grandeur se voit prendre des allures de vagues synthétiques.

Yair Etziony compose la musique de lendemains pas si lointains, traces d’une existence en passe de devenir de vagues souvenirs, atmosphères aériennes constituées d’ombres rampantes et de lumières blafardes, de peurs enfouies et de noirceur purifiée. Remarquable.

Roland Torres 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.