Camecrude

Camecrude

Enclave I

(Cioran Records)

H.P. Lovecraft et Emil Cioran semblent faire partie du monde de la nuit de Valentin Laborde alias Camecrude, compagnons de longues insomnies, où des ombres menaçantes glissent à coté d’images dont le temps s’est arrêté.

Sur Enclave I tout est déviance et étrangeté, dégoulinures noires et projections de miasmes contagieux, titres voraces habités de folie démoniaques et de souffrance profonde.

Camecrude propose à l’auditeur de passer de l’autre coté de la folie, celle où la perspective d’une certaine normalité prend des airs de déséquilibre et de perte de notions élémentaires, où la beauté déploie ses grandes ailes autour de corps fébriles et malades aux allures d’ectoplasmes.

Enclave I est le miroir grossissant d’une réalité déformée par la démence naturelle d’une société au bord de la rupture, remplie de vices cachés et inavoués, poussant lentement mais surement l’humanité à sa perte. Intense.

Roland Torres 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.