Richard Andrews

Richard Andrews

The Golden Fascination

((Fabriq)

C’est avec délicatesse que Richard Andrews esquisse les contours d’un monde habité de fantômes effacés et de souvenirs emprunts de mélancolie fragile.

Après avoir oeuvré au sein d’Uniform Motion, Richard Andrews sort son premier album The Golden Fascination, aller simple vers des cieux ouatés, d’où surgissent les chants d’un ange posé sur le bord d’un univers à la beauté frêle.

Les 10 titres proposent de caresser des mélodies sensibles qui flirtent parfois avec la grâce d’un John Lennon et le minimalisme d’un Bon Iver, emprunts de folk subtilement déviante et d’arrangements électroniques délicats. Sans tourner foncièrement le dos à son passé, Richard Andrews réussit la prouesse de se réinventer, avançant dans des brumes qui lui vont à merveille. Superbe.

Roland Torres

Site : richardandrews.bandcamp.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.