Foresteppe

Foresteppe

Mæta

(Eilean Rec.)

Originaire de Sibérie, Egor Klochikhin alias Foresteppe, compose une musique volatile, où samples classiques et instruments organiques se mélangent, brouillant les origines pour créer des espaces hors du temps aux frontières jalonnées de mélancolie brumeuse et de mélodies vaporeuses.

Mæta est un album fait de poussière et d’onirisme sculpté dans une géographie voyageuse, aux field recordings dilués dans des bains de mélodies capables de s’étirer avant de bifurquer doucement vers un ailleurs aux connotations familières, naviguant à vue sur des mers dégagées, balancé par de doux courants aux ondulations ambient.

Les delays creusent habilement des sillons qui aiment se perdre au contact de touches subtiles et de nappes aériennes. La musique de Foresteppe n’est pas sans évoquer ces souvenirs à moitié effacés qui se rappellent à nous au contact de sons, d’images ou d’odeurs, éveillant dans notre moi profond, un kaléidoscope de sensations brouillées et confuses, nous perdant dans un déluge d’émotions habitées de fantômes. Superbe.

Roland Torres

Site : foresteppe.bandcamp.com / soundcloud.com/foresteppe

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.