Death Grips

Death Grips

Year Of The Snitch

(Third Worlds)

Décidément, Death Grips ne semble pas prêt d’abandonner la composition d’albums plus barrés les uns que les autres, à l’image de leur sixième opus Year Of The Snitch.

Entouré de featurings surprenants, tels que Andrew Adamson (le réalisateur de Shrek), DJ Swamp ou Justin Chancellor (bassiste de Tool), Death Grips délaisse ses frasques hip hop core pour s’immiscer dans un weird rock déviant, chargé d’adrénaline et de cassures multiples en tous genres d’un titre à l’autre, voir à l’intérieur des titres eux mêmes, semant un certain trouble chez l’auditeur.

Year Of The Snitch est à la croisée des chemins entre le surréalisme de The Residents, la folie de Primus et la férocité de Rage Against The Machine, ce qui donne un album de metal experimental passé à la moulinette punk, entrecoupé de titres hip hop déjantés assez improbables, demandant un certain nombre d’écoutes avant de pénétrer vraiment dans cette matière musicale faite d’urbanité et d’énergie animale, où rythmiques explosives, synthés tournoyants, basses vrombissantes et vocaux scandés forment un magma mouvementé au bord de l’explosion. Un album qui affole les compteurs pour nous en mettre plein les oreilles. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site : thirdworlds.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.