Christopher Chaplin

Christopher Chaplin

Paradise Lost

(Fabrique Records)

Après un sublime et iconoclaste Je Suis Le Ténébreux, le compositeur Christopher Chaplin continue de bousculer les conventions, puisant cette fois-ci son inspiration dans le poème épique de John Milton, Paradise Lost, qui donne son titre à l’album, où il est question de descente aux enfers et d’anges déchus.

Pour donner chair à ce nouveau projet, il s’est entouré des voix du ténor Nathan Vale et de la musicienne, poète et mannequin Leslie Winer. Mélangeant les genres, experimental et classique, Christopher Chaplin offre avec ses trois nouveaux titres, un album dense parsemé de trébuchements et d’ambiances accidentées, alternant zones d’ombre et cieux dégagés.

Si la traduction de poésie en musique n’est jamais un pari facile à tenir, Christopher Chaplin s’en sort avec les honneurs, de par son approche résolument onirico-cinématographique, étalant un talent de la composition fantastique, aux allures de conte pour adultes pris dans une tourmente parsemés de trous noirs apaisés.

Paradise Lost retranscrit une certaine idée d’ames emprisonnées dans des limbes traversées de courants d’air froids et de flammes léchant les os jusqu’à la moelle, emportées par les chants sinueux aux influences baroques, passeurs d’esprits et de vies en errance. Superbe.

Roland Torres

Site : christopherchaplin.bandcamp.com 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.