Geneviéve Pasquier

Geneviéve Pasquier

Louche Effect

(Ant-Zen)

Figure incontournable de la scène indus allemande au sein de la formation Thorofon, au début des années 2000, Geneviéve Pasquier était restée longtemps sans donner de nouvelles. 8 ans pour être exact. C’est le temps qu’il aura fallu à l’artiste pour donner naissance à un quatrième album solo, Louche Effect, qui reprend les choses un peu où les avait laissées, en y ajoutant plus d’instants de quiétude, aux connotations presque trip hop sans pour autant y adhérer complètement.

Car Geneviéve Pasquier n’est pas du genre à faire du surplace, ni à être enfermée dans une quelconque chapelle. Si l’électro, l’indus et quelques bribes d’EBM sont toujours là, ils sont disséminés et dilués dans les 13 titres, laissant une place privilégiée à sa voix susurrée, capable de planer au dessus des rythmes, comme de nous happer dans un cabaret étrange aux murs recouverts de velours rose foncé.

Pas foncièrement dark, ni forcément lumineux, Louche Effect navigue quelque part entre des zones mal éclairées, enrobées de brouillards au pouvoir enivrant, circulant en arabesque sur des no man’s lands piégés dans un espace-temps étrange aux allures de Blade Runner gothique. Geneviève Pasquier a su diversifier son univers, apportant une certaine forme de classicisme à travers ses tracks downtempo, offrant un album plus abordable que par le passé, à la production riche et subtile qui mérite que l’on se penche dessus avec délectation.

Roland Torres

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s