Nídia

Nídia

Nídia é má, Nídia é fudida

(Principe)

L’artiste Nídia, connue initialement sous le nom de Nídia Minaj, que l’on avait repérée avec son EP Danger, revient avec un album, Nídia é má, Nídia é fudida, qui décoiffe.

Une fois de plus, les styles se mélangent frénétiquement, alliant héritage africain et électronique contemporaine, où kuduro, footwork, batuda et autres dérivés, forment un tout passé au broyeur rythmique, avec ses beats frénétiques pour dancefloors tribaux.

La jeune fille s’en donne à coeur joie pour composer des titres, où chaos ordonné et montées d’adrénaline poussent la musique à aller de l’avant, plantant ses envies dans le futur sans chercher à donner des points de repères.

En 14 titres, plus ou moins courts, Nídia explore les fondements de son propre art, qui n’est sans évoquer la singularité d’une Jlin, arrache de la tiédeur des ambiances torrides à l’exotisme futuriste, crée des mélodies construites à coups de snares et de kicks torsadés, enroulés autour de désirs fugaces et de plaisirs charnels gravés jusqu’au plus profond de nos sens. C’est incroyablement beau, brutal et sauvagement sophistiqué. Vital.

Roland Torres

Site : soundcloud.com/nidiasukulbembe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s