Makoto Kino

Makoto Kino

Eternal Loss

(Self Released)

Tirant son nom du manga Sailor Jupiter, Makoto Kino est un artiste originaire de Mexico. Si cette partie du monde n’est pas encore réputée pour sa scène musicale électronique, Francisco Cabrera de son vrai nom, propose une musique aux croisées des genres, qu’il aime définir comme drone pop.

Son premier album Eternal Loss, dégage une sensation mélancolique de par ses sonorités gorgées de réverbes et de pianos mélodiques, sur lesquels se posent parfois sa voix en arrière fond, noyée sous les effets, apportant un effet de tessiture fantômatique.

Intégrant de subtiles doses expérimentales, Makoto Kino sait créer des tracks aux atours plutôt pop, de par sa faculté à composer des ambiances agréables, avec ce qu’il faut de déviance pour captiver l’auditeur. Le producteur aime sculpter les samples pour donner naissance à des loops entêtants, tissant des boucles aux modulations enivrantes, jouant sur les passages en zones confortables pour virer vers des sphères nettement plus perchées, à l’image du surprenant titre qui cloture l’album, Distant Crown, qui commence comme un titre dancefloor aux saveurs presque kitsch, pour virer nettement plus noisy et retomber sur des effluves de clavier, aux contours romantiques. Très fortement recommandé.

Roland Torres

Site : makotokino.bandcamp.com

makoto-kino

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s