James O’Callaghan

James O’Callaghan

Espaces Tautologiques

(empreintes DIGITALes)

Il y a beaucoup de similitudes entre le travail du jeune canadien James O’Callaghan et celui du compositeur Bernard Parmegiani. Que ce soit dans l’art de jouer avec les collages et de leur faire raconter des histoires, où d’esquisser des mondes fantasmagoriques, où les objets prendraient vie dans un espace musical parallèle.

Avec Espaces Tautologiques, James O’Callaghan impressionne de par sa virtuosité à fusionner les genres, passant dans un même morceau, du field recording à électro-acoustique pour le faire exploser en route sur les terres d’une électronique glitch matinée de musique contemporaine sound designée.

L’autre grande force est l’enchainement des titres qui ne sont pas sans évoquer une narration futuriste, où les mots seraient changés par des bribes de sons à la capacité élastique, écartant nos tympans pour y insuffler ces bruits persistants que nous avons appris à oublier.

On ne peut s’empêcher de penser aux compositions d’Elizabeth Anderson, avec qui il partage le goût pour les ambiances froides et désolées, recouvertes de bises froides, aux vagues de gelée successives, derrière lesquelles se cachent des hordes d’êtres joueurs semant le trouble, pour que les répétitions ne se succèdent pas dans les profondeurs du chaos. Impressionnant.

Roland Torres

Sites : soundcloud.com/james-ocallaghanwww.jamesocallaghan.com

james-ocallaghan_espaces-tautologiques

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s