Wolfram

Wolfram

X

(Monotype Records)

Si le temps entre deux albums peut paraitre long pour certains, il n’en va pas forcément de même pour le compositeur polonais Dominik Kowalczyk aka Wolfram, dont le deuxième véritable album sort onze ans après le premier.

Ce n’est pas qu’il soit resté sans rien faire, composant pour le théâtre ou le cinéma, mais c’est le temps nécessaire qu’il a fallu à Wolfram pour offrir à nos oreilles une oeuvre sobrement intitulée X qui transporte l’auditeur dans une quatrième dimension caressée par des pluies d’étoiles et de matière noire.

L’ambient déployée tout au long des cinq titres de X, est un travail de caresses infimes apposées sur des grésillements ondulatoires, donnant naissance à des images dépouillées aux soubresauts minimalistes et aux mouvements ordonnés dans un microcosme aux remous en apesanteur, pris dans les cables de courants électriques et de field recording évocateur.

Wolfram joue sur les tensions et les semblants de voix perdues, surgissant de mirages désertiques. X crée des zones instables où les frémissements enrobent les peurs de leurs ailes argentées, abandonnant l’auditeur dans un espace mouvementé où l’inquiétude et la sérénité se conjuguent au pluriel, bâtissant un monde d’anticipation où la douleur se cache dans des profondeurs de sables énergétiques. Ensorcelant.

Roland Torres

Site : wolfram.art.pl

Wolfram

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s