Kano

Kano

Made In The Manor

(Parlophone)

Peu, voir pas connu en France, l’anglais Kane Brett Robinson aka Kano fait partie des figures de proue du courant grime, aux cotés de Dizzee Rascal, Wiley ou Skepta, sans jamais atteindre leur renommée. Avec son nouvel album, Made In The Manor, le premier depuis 6 ans, il pourrait enfin trouver la reconnaissance qui lui fait défaut malgré son immense talent, appuyé par la participation de Damon Albarn sur le titre Deep Blues, avec qui il avait collaboré en 2010 sur l’album de Gorillaz, Plastic Beach, ainsi que les featurings de Wiley, Giggs et JME. Le flow ravageur de Kano continue de produire des étincelles, nous faisant voyager au gré des instrus du coté de la poésie, à l’image du sensible A Roadman’s Hymn ou du très soul Deep Blues, envoyant des décharges électriques sur New Banger et ses synthés enragés ou via le single 3 Wheel-Ups, gagnant en profondeur avec ses histoires plus personnelles que par le passé, où il nous raconte ses histoires d’amitiés perdues, les bouleversements qu’entrainent un semblant de gloire alors que certains de ses amis sont en prison, des histoires de misère et de bonheur… Made In The Manor est une lettre ouverte aux générations actuelles, documentaire cru d’une Angleterre cannibale qu’il connait sur le bout des doigts et qu’il scrute avec ses mots de la rue, ne cachant rien de ses maux profonds et des ses états d’âme. Un album puissant et sans concession, de par son intensité sociologique et son message plein de vie et d’espoir. Vital.

Roland Torres

Kano

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s