Senking

Senking

Closing Ice

(Raster-Noton)

Jens Massel alias Senking revient avec un nouvel opus, Closing Ice, qui continue son travail de sape dans les profondeurs de la claustrophobie, auréolée de relents dubby aux secousses sismiques industrielles. Ses rythmiques au low/mid tempo fractal, se brisent les cervicales sur des murs de synthés aériens et de sub-bass au mordant dubstep. Senking laisse trainer ses machines dans un cambouis visqueux aux vertus hypnotiques, travaille la matière à coups de scalpels chirurgicaux, ouvre les entrailles de l’experimental pour en extraire une matière organique à la froideur mécanique imparable, tirant son essence de déflagrations charnelles puisant leurs racines dans certaines sonorités rock, traversées de grésillements parasites vernaculaires, créant des zones d’ombres happantes et des no man’s lands lumineux aux disparités contrastées. Les opposés organiques/mécaniques s’affrontent dans un tout mouvant aux reliefs constants, spirales poisseuses d’un après sauvage, aux allures de lances acérées plantées dans des tranchées post-apocalyptiques. Closing Ice traverse les zones obscures d’âmes décharnées, ensemençant le futur de mélodies ténébreuses au pouvoir dévastateur. Pour couronner le tout, l’album se voit accompagné de videos pour chaque track, réalisées par son ami de longue date Oliver Brand. Vital.

Roland Torres

Senkig-Closing-Ice-300x300

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s