Vince Staples

Vince Staples

Summertime ’06

(Def Jam / ARTium Recordings)

Du haut de ses 22 ans, Vince Staples sort son très attendu premier album, Summertime ’06, en référence à l’été de ses 13 ans et ses débuts dans les gangs et la violence. Un opus coup de poing aux productions polies dans un métal chromé, posant son flow à bout de souffle sur chaque mot comme si sa vie en dépendait. Vince Staples traite de la condition de noir dans la société américaine à la dualité ambigüe, avec ses rêves aux oreillers cauchemardesques et sa réalité tronquée, amplifiée, par des médias déformants. Avec ce double album aux allures de plongée transversae et abyssale dans les profondeurs de la noirceur, le rappeur s’impose comme un des fers de lance de la jeune génération, aux cotés de Earl Sweatshirt ou Tyler, The Creator, avec ses ambiances moites et lourdes assurées par No I.D, DJ Dahi, Clams Casino, Christian Rich et Brian Kidd, véritables écrins de velours aux rythmiques trépidantes, pour son flow tripant aux textes incisifs, décrivant une urbanité rêche au fatalisme cru, bâti à coups de tracks imparabes en forme de balles perforantes. Vital.

Roland Torres

vincestaples

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s