Niton

Niton

Tiresias

(Pulver & Asche)

Dans la sphère des musiques transversales, le trio Niton propose un vol sans retour, sur sur les hauteurs de la poésie auditive, faisant résonner le violoncelle sur des grilles carbonisées de matière expérimentale aux croisées des mondes et de ses abimes. Avec leur second album Tiresias, titre tiré de la mythologie grecque, Zeno Gabaglio, Xelius et El Toxyque développent un monde parallèle, secoué de doux spasmes abrasifs et de sucreries à l’acidité rugueuse. Niton plane en rase-motte, déploye ses ailes sur des terres arides aux craquellements électriques, déverse des larmes drone sur des courants statiques à la beauté fractale commotionnante, embrase l’adversité pour la faire plier avec légèreté sur des ambiances empreintes de magie blanche et de volupté nuageuse. Tiresias semble se mouvoir par lui même, poussé par un souffle intrinsèque qui lui sert de nourriture, auto-gestion de spectres microscopiques aux effets macroscopiques, l’infiniment petit tutoyant l’immensément grand, grattant à la porte des cieux pour y pénétrer sans bruit et fracas mais avec l’assurance de l’inusité. Magnétique.

Roland Torres

Niton_tiresias

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s