Algiers

Algiers

Algiers

(Matador)

Un premier album qui pourrait s’imposer comme l’un des meilleurs de l’année dans la catégorie rock. Un opus incandescent en forme de brûlot engagé, aux racines profondément ancrées dans un militantisme salvateur à coups d’envolées gospel hallucinées, de riffs tournoyants et de rythmiques à la sauvagerie incantatoire. Les américains d’Algiers s’imposent avec leur premier album au titre éponyme, comme le chainon manquant entre Afghan Whigs et TV On The Radio, la Motown et les sixties psychédéliques, les Sex Pistols et Gil Scott-Heron, sous des apparats protestaires et engagés oubliés depuis des lustres par une grande partie des artistes d’aujourd’hui, enrobés de transe soul et de beauté quasi liturgique. Algiers développe un post-punk au groove funk monstrueusement hypnotique, appuyé par la voix abrasive de Franklin James Fisher, puise son énergie dans les injustices et les inepties du monde dans lequel nous vivons, descente dans les enfers du quotidien, caméra au poing et textes documentaristes puissants. Algiers réussit comme peu, la fusion de black music et de culture blanche, d’intellectualisme et de sensualité animale, apportant un souffle nouveau dans la sphère rock, aux allures de futur Classique. VITAL !

Roland Torres

Site : algierstheband.com 

Algiers_Cover_L

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s