Young Fathers

Young Fathers

White Men Are Black Men Too

(Big Dada)

Quelques mois après leur consécration lors de la cérémonie des Mercury Prize, pour leur album Dead, le trio Young Fathers, composé par Kayus Bankole, Alloysious Massaquoi et Graham «G» Hastings, revient avec un nouvel opus au titre rentre dedans, White Men Are Black Men, qui continue de repousser les limites des genres dans lesquels ils s’engouffrent depuis leurs débuts, avec avidité. Considéré comme un groupe d’avant-garde hip hop, Young Fathers est sorti de cette terminologie depuis longtemps, pour activer leur créativité sur d’autres territoires plus electro pop, agrémentées de touches expérimentales et de hip hop scandé. Habités par une énergie rafraichissante, Les 12 tracks proposent une alternative intéressante avec leur melting-pot de cultures et leur volonté d’écrire des titres catchy débarrassés de toute forme de cataloguage possible, aux confluents des premiers Beck, Beat Spacek, Bloc Party ou de TV On The Radio, avec qui on ne pourra s’empêcher, parfois, de faire la comparaison. Le travail sur les voix reste un des éléments fondamentaux de Young Fathers, alternant phrasés hip hop et envolées pop, enrobées de rythmiques trépidantes et de mélodies imparables, le tout pour un opus riche en rebondissements.

Roland Torres

Sites : www.young-fathers.com / soundcloud.com/youngfathers

youngfathers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s