Bambounou

Bambounou

Centrum

(50 Weapons)

Pour son deuxième opus, CentrumJérémy Guindo alias Bambounou s’offre une escapade du coté de l’électronique expérimentale, où techno et tribal dessinent un futur aux racines fortement enracinées dans les sonorités de Detroit. De prime abord, moins accessible que son premier opus, Centrum est une virée nocturne dans des espaces carbonisés et hantés par des spectres aux habits de lumière. Des tracks aux rythmiques saccadées et percussions en forme de leitmotifs entêtants, sur lesquels planent des machines brinquebalantes enrobées de rêverie spatiale et de sueur moléculaire. Bambounou affirme son penchant pour les compositions complexes aux couches superposées, donnant à entendre des gimmicks obsédants cachés derrière des beats omniprésents, jouant sans cesse avec la linéarité pour la faire exploser en arrière plan, zigzaguant à la manière d’un coureur de fond sur des tapis de verre brisé. Pourtant malgré ses efforts pour tenter de progresser vers d’autres rivages, Centrum sonne un peu daté, de par le parti pris des sonorités utilisées et ses références constantes à un passé décomposé cherchant à regarder vers le futur. Il y a des titres certes attachants, mais manquant cruellement d’âme, de folie et de singularité pour faire de Centrum un disque restant dans les mémoires. Mais au vu de son jeune âge, on peut faire confiance à Bambounou pour nous offrir de belles choses dans les années à venir.

Roland Torres

Bambounou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s