Disappears

Disappears

Irreal

(Kranky)

Avec leur cinquième album, Irreal, le quatuor originaire de Chicago, Disappears, continue sur les traces de la noirceur post-punk et des ambiances étouffantes qui laissent sur le carreau. A coups de rythmiques rigoureusement destructurées, Disappears bâtit des ambiances poisseuses, avançant dans des marécages sombres envahis de plantes vénéneuses, au dessus desquels flottent la voix incantatoire d’outre-tombe de Brian Case. Epuré jusqu’à la moelle, les guitares lachant des bribes de notes aux boucles fantômatiques, Irreal semble construit autour des rythmiques labyrinthiques assurées par Noah Leger. Il est loin le temps où Disappears portait en lui des esquisses de hits, pour aujourd’hui devenir une expérience sensorielle expérimentale pleinement radicale, où chaque bribe instrumentale prend son entière place dans ce paysage irréel et dévasté, auréolé de contorsions viscérales palpitantes. Vital.

Roland Torres

Sites : www.disappearsmusic.com / soundcloud.com/disappears

disappears

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s